Le fait d’acheter et de vendre des titres en bourse relève du placement boursier. Ce type de transaction constitue un placement financier à risque car il peut rapporter beaucoup comme il peut vous faire tout perdre. Même si les cours de bourse évoluent de façon très rapide, il n’empêche que les gains générés grâce au placement boursier sont plus rentables sur le long terme. Le placement boursier est un bon moyen pour faire fructifier ses économies mais soyez vigilants car vous risqueriez de tout perdre.

Quels sont les placements boursiers ?

Les actions, les obligations, les SICAV (Sociétés d’Investissement à Capital Variable), les FCP (Fonds Communs de Placements) ou encore les warrants constituent les placements boursiers.

placements-boursiersUne action est un titre de propriété représentant le capital d’une entreprise. Celles-ci sont attribuées aux personnes faisant partie du capital de l’entreprise (actionnaires…) ainsi qu’aux investisseurs, banquiers, créanciers…

Une obligation est définie comme un titre émis par une entreprise publique ou privée donnant à son souscripteur le droit de créance sur l’émetteur (l’entreprise). L’obligation donne le droit à son détenteur de percevoir un revenu de l’entreprise. Le cours d’une obligation sur le marché dépend du revenu qu’elle génère. Plus son rendement est élevé plus son cours sera haut.

Une SICAV est une société d’investissement à capital variable, elle regroupe les actifs de plusieurs investisseurs relatifs à un investissement en valeurs mobilières telles que les actions, les obligations et les produits monétaires. Les investisseurs sont actionnaires de la SICAV, ils font ainsi partie de l’assemblée générale.

Un FCP est un fond commun de placement, il se présente sous la forme d’un portefeuille de valeurs mobilières d’un établissement financier ou d’une banque, il est géré par une société de gestion. Le nombre de parts de FCP varie en fonction de la demande des souscripteurs. Un FCP présente les mêmes avantages que les SICAV.

Le warrant, aussi appelé bon d’option, est un instrument financier émit par les banques, il permet de miser pour une période déterminée, sur l’évolution du cours d’une valeur. Les « call warrants » donnent le droit d’acheter l’actif-sous-jacent à un prix fixé (le prix d’exercice), sur une période définie (échéance), tandis que les « put warrants », donne le droit de vendre l’actif-sous-jacent au prix d’exercice jusqu’à l’échéance.

Il est fortement déconseillé d’investir tout son capital dans un seul et même secteur d’activité. Si par exemple, vous investissez toutes vos économies dans des valeurs du secteur Internet, vous risqueriez vite de tout perdre, compte-tenu de l’évolution constante des cours. Ainsi, il est préférable d’investir dans plusieurs branches d’activités, 3 ou 4, misez à la fois sur des valeurs sûres et d’autres qui le sont moins. Les SICAV ou les FCP sont des valeurs certes moins rentables mais sûres.

En bourse, aujourd’hui, la tendance est aux placements et non pas à un seul placement. Cela vous permettra de mieux répartir les risques.

Les meilleurs placements pour 2010

La chasse aux Livrets A

À partir d’avril 2010, le fisc va pénaliser les doubles détenteurs de Livret A. La loi autorise un seul Livret A par personne. L’épargnant en infraction risquera une amende de 2% du montant du Livret ouvert illégalement. Il est recommandé de fermer le Livret qui est le moins rempli.

Le plan d’épargne logement, un placement très intéressant sur le long-terme

plan-epargne-logementLe PEL propose une des rémunérations des plus attractives du marché : 2,20% net pour ceux ouverts après 2003, et 3,16% pour ceux ouverts entre août 1999 et août 2003. Même si après dix ans, votre PEL est plafonné, il est vivement conseillé de le garder.

En effet, le capital investi continue d’être rémunéré au taux d’origine, et les intérêts perçus ne supportent que les 12,1% de prélèvements sociaux. C’est à partir de la treizième année d’ouverture du PEL que les gains seront aussi soumis à l’impôt sur le revenu. Il est donc préférable de garder son PEL pour une durée de douze ans.

Le SCPI, le placement idéal pour percevoir des revenus trimestriels

Les SCPI sont des sociétés civiles de placement immobilier, avec l’argent collecté, les entreprises investissent dans l’immobilier d’entreprise : achat de bureaux, d’hôtels, certains biens peuvent ensuite être mis en location.

L’entreprise est tenue de verser tous les trois mois, une partie du loyer aux détenteurs. Ces placements peuvent rapporter jusqu’à 5,5% avant impôts en moyenne voir jusqu’à 7%. Une tendance qui devrait se maintenir en 2010.

Les actions sur lesquelles miser en 2010 ?

La performance réalisée par le CAC 40 en cette fin d’année 2009, + 22%, rend très optimistes les experts, qui pensent que l’indice parisien va continuer de monter en 2010. Néanmoins, le marché restera fragile, il est donc conseillé de miser sur des valeurs défensives qui ont enregistré de bons résultats telles que Sanofi Aventis, Vivendi ou France Telecom.