Une des raisons principales de se lancer dans la bourse est la rémunération. En effet, acheter et revendre des titres boursiers peut rapporter gros. Comme toutes activités financières, vous devez payer des impôts, le montant dépendra de plusieurs facteurs : le pays où la transaction est passée et  son montant.

Pour les opérations effectuées en France

gains en bourseSi votre intermédiaire boursier est situé en France, vous serez soumis à la législation française en matière d’impôts et taxes. Si vous avez réalisé plus de 7668€ de plus-value dans l’année alors vous devrez payer des impôts. Si au contraire, vous n’avez pas atteint ce montant là dans l’année, alors vous serez exempté d’impôt.

Les plus-values réalisées sur les titres boursiers sont généralement taxées à hauteur de 30%. Les impôts sont distribués de la façon suivante : 16% d’impôts fixe sur le revenu, 8% de contribution au remboursement de la dette sociale et 3% de prélèvement sociaux. D’un point de vue fiscal, vous n’aurez rien à déclarer, c’est l’intermédiaire financier situé en France qui devra déclarer auprès des services fiscaux.

Cas pratique 1

Cette année, vous avez acquis un montant de 1300€ d’actions. Vous attendez le bon moment pour les vendre, vous en retirez un montant total de 7500€. Vous aurez gagné en bourse une plus-value de 6200€. Une somme intéressante d’autant que vous n’aurez pas d’impôts à payer, le montant étant inférieur à celui fixé par la loi.

Cas pratique 2

Vous décidez d’acheter pour 7500€ d’actions en un an. Vous prenez la décision de les vendre avant que leurs valeurs finissent par chuter. Vous les revendez à 7800€. Puisque le montant limite par année est dépassé, vous serez donc taxé à hauteur de 30%. Une situation qui est loin d’être rentable compte-tenu du faible bénéfice que vous aurez fait.

Il est nécessaire d’être très pragmatique et stratégique lorsque vous décidez de vous lancer en bourse.

Pour les opérations effectuées en dehors de la France

investir et gagner de l'argent en bourseIl est tout à fait légal en tant que citoyen français d’ouvrir un compte en bourse à l’étranger à condition de payer les frais demandés. En effet, si vous décidez d’ouvrir un compte à l’étranger, vous serez dans l’obligation de le déclarer dans votre prochaine déclaration d’impôts, une taxe fiscale vous sera exigée.

Dans le cas où la France a signé des accords bilatéraux avec le pays d’ouverture du compte alors il se peut que vous soyez exempté d’impôts fiscaux. Il est nécessaire de vérifier quels accords ont été signés avec la France de façon à éviter de payer deux fois : en France et dans le pays où votre compte à été ouvert.

N’hésitez pas à consulter le site du ministère des finances afin d’être informé des conventions bilatérales signées avec la France et les autres pays.

À savoir

Les frais de gestion prélevés par votre institution financière chaque fin d’année sont déductibles d’impôts, du montant imposable et non pas du montant à payer.

Si vous transférez des titres boursiers de votre compte bancaire en France à celui d’une tierce personne, cela ne sera pas considérer comme une cession de titres.