All posts by Pierre

Comment jouer en bourse ?

Jouer en bourse est une activité des plus passionnantes qui peut vous faire gagner beaucoup d’argent encore faut-il avoir les fonds suffisants pour investir. Jusqu’en 2000, le système du règlement mensuel permettait à tous acquéreurs de payer en différé les titres boursiers, une solution à la fois pratique et gratuite. Mais depuis l’harmonisation des places financières européennes, ce système de règlement mensuel a été remplacé par le service de règlement différé (SDR).

Le système de règlement différé

jouer investir en bourseLe système de règlement différé permet d’acheter ou de vendre des actions « à crédit » moyennant des frais supplémentaires. L’investisseur règlera son achat en fin de mois. Certaines actions peuvent être acquises par le SDR : celles faisant partie de l’indice SBF 120, ou celles disposant d’une capitalisation boursière minimum d’1 milliard d’euros. Il est recommandé d’avoir un certain bagage financier pour avoir recours à ce type de service. De plus, il est nécessaire de disposer d’au moins 40% de la valeur de l’emprunt en actions cotées.

Les astuces pour jouer en bourse

1.    Être patient

Il est conseillé d’attendre le dernier jour d’une opération pour vendre ses titres en bourse. Vous pouvez toujours bénéficier d’une contre-offre qui ferait ainsi augmenter votre plus-value.

2.    Jouer les traders

Les traders sont les mieux placés pour connaitre les ficelles du métier, une méthode assez gagnante est celle du pari à la baisse. Cela consiste à emprunter des actions, à les vendre immédiatement au prix du marché pour les payer seulement un mois après au tarif du marché en vigueur. Un exemple qui illustre bien cette méthode est le cas d’un trader français qui achète des actions d’un producteur de poulets américain au prix de 20$ par action, juste avant l’annonce de la grippe aviaire. Il les revend aussitôt au prix de 100$ par action. À la suite de la polémique sur cette maladie, le prix de l’action chute de 80%. Mais puisque le trader a acheté ses actions par paiement différé, il fera donc un bénéfice de 80$ par action.

Une méthode très poussée qui nécessite une bonne connaissance des tendances du marché.

3.    Attention aux crises !

commentjouerenbourseEn cas de crise financière, il est conseillé de revendre au plus vite vos actions dans les pays touchés. Plus vous tarderez à les vendre, plus vous serez exposé à des pertes de gains.

4.    Ne croyez pas tout ce que l’on dit

Avoir un bon tuyau, c’est bien mais s’en méfiez c’est mieux. En effet, vous risqueriez d’acheter des actions au plus haut et de voir leur cours s’effondrer quelques heures plus tard. Ne faites pas confiance à n’importe qui.

5.    Ne remplissez pas vos ordres de bourse à la légère

Essayez de fractionner au mieux vos ordres de bourse afin d’éviter de payer l’impôt de bourse. Pour cela, il est nécessaire que la valeur ne dépasse pas 7.668€, seuil à partir duquel vous serez imposable.


Comment gagner de l’argent en bourse ?

Une des raisons principales de se lancer dans la bourse est la rémunération. En effet, acheter et revendre des titres boursiers peut rapporter gros. Comme toutes activités financières, vous devez payer des impôts, le montant dépendra de plusieurs facteurs : le pays où la transaction est passée et  son montant.

Pour les opérations effectuées en France

gains en bourseSi votre intermédiaire boursier est situé en France, vous serez soumis à la législation française en matière d’impôts et taxes. Si vous avez réalisé plus de 7668€ de plus-value dans l’année alors vous devrez payer des impôts. Si au contraire, vous n’avez pas atteint ce montant là dans l’année, alors vous serez exempté d’impôt.

Les plus-values réalisées sur les titres boursiers sont généralement taxées à hauteur de 30%. Les impôts sont distribués de la façon suivante : 16% d’impôts fixe sur le revenu, 8% de contribution au remboursement de la dette sociale et 3% de prélèvement sociaux. D’un point de vue fiscal, vous n’aurez rien à déclarer, c’est l’intermédiaire financier situé en France qui devra déclarer auprès des services fiscaux.

Cas pratique 1

Cette année, vous avez acquis un montant de 1300€ d’actions. Vous attendez le bon moment pour les vendre, vous en retirez un montant total de 7500€. Vous aurez gagné en bourse une plus-value de 6200€. Une somme intéressante d’autant que vous n’aurez pas d’impôts à payer, le montant étant inférieur à celui fixé par la loi.

Cas pratique 2

Vous décidez d’acheter pour 7500€ d’actions en un an. Vous prenez la décision de les vendre avant que leurs valeurs finissent par chuter. Vous les revendez à 7800€. Puisque le montant limite par année est dépassé, vous serez donc taxé à hauteur de 30%. Une situation qui est loin d’être rentable compte-tenu du faible bénéfice que vous aurez fait.

Il est nécessaire d’être très pragmatique et stratégique lorsque vous décidez de vous lancer en bourse.

Pour les opérations effectuées en dehors de la France

investir et gagner de l'argent en bourseIl est tout à fait légal en tant que citoyen français d’ouvrir un compte en bourse à l’étranger à condition de payer les frais demandés. En effet, si vous décidez d’ouvrir un compte à l’étranger, vous serez dans l’obligation de le déclarer dans votre prochaine déclaration d’impôts, une taxe fiscale vous sera exigée.

Dans le cas où la France a signé des accords bilatéraux avec le pays d’ouverture du compte alors il se peut que vous soyez exempté d’impôts fiscaux. Il est nécessaire de vérifier quels accords ont été signés avec la France de façon à éviter de payer deux fois : en France et dans le pays où votre compte à été ouvert.

N’hésitez pas à consulter le site du ministère des finances afin d’être informé des conventions bilatérales signées avec la France et les autres pays.

À savoir

Les frais de gestion prélevés par votre institution financière chaque fin d’année sont déductibles d’impôts, du montant imposable et non pas du montant à payer.

Si vous transférez des titres boursiers de votre compte bancaire en France à celui d’une tierce personne, cela ne sera pas considérer comme une cession de titres.


Comment fonctionne la Bourse de Paris ou place de la bourse ?

Ce magnifique monument situé dans le 2ème arrondissement de Paris, fait partie intégrante de notre patrimoine culturel. Fondé en 1808 par l’architecte Alexandre-Théodore Brongniart, Napoléon 1er considérait la bourse de Paris comme le « thermomètre de la confiance publique ».

Le fonctionnement de cette institution a bien changé au fil des siècles. Autrefois, les transactions boursières se faisaient sur le parquet de la bourse par la méthode de la vente à la Criée : les courtiers étaient les seuls intermédiaires chargés d’acheter et de vendre l’ensemble des titres boursiers (actions, obligations et autres titres boursiers).

Les points d’achats de ces titres étaient centralisés à un seul et même endroit. Cette méthode est devenue obsolète, avec l’avènement d’internet, l’achat des titres s’est informatisé. Ce qui a rendu le marché boursier accessible à tous aux quatre coins du monde. La bourse de Paris ou place de la bourse reste le noyau du marché boursier français qui est relié au monde entier.

C’est entre 1986 et 1989 que le système CAC (cotation assistée en continu) a rendu possible la survie du marché boursier français, menacé par la bourse de Londres. C’est en 2006 que la bourse de Paris fusionne avec celle d’Amsterdam, de Bruxelles, de Lisbonne, de Porto et le LIFFE (London International Financial Futures and Options Exchange), pour donner naissance à Euronext : la seconde place boursière européenne en termes de capitalisation.

bourse-de-paris

En 2007, le groupe Euronext, spécialisé dans l’exploitation de systèmes de transactions électroniques pour les cotations, fusionne avec le NYSE, la bourse de New York, pour donner naissance à la société holding NYSE Euronext. Le siège de la nouvelle entité est situé désormais à New York. Paris préserve un statut de siège international. Cette alliance à la fois stratégique et capitalistique a pour but de donner naissance à « la grande Bourse transatlantique », considérée par certains comme « une porte de salut » pour Euronext. D’autres, en revanche, voient cette alliance comme une « menace suprême » d’une mainmise des américains sur le système de cotations et de transactions boursières.

Le NYSE, surnommée « Wall Street », est la plus grande place boursière au monde. Elle perd son statut de société à but non lucratif en décembre 2005, pour devenir une société anonyme : le NYSE Group. Le NYSE assure la cotation des actions de 2 764 sociétés, représentant au 31 décembre 2006 une capitalisation boursière de l’ordre de 25 000 milliards de dollars.

L’Euronext 100 est l’indice de référence de la bourse européenne. Il est constitué des valeurs les plus capitalisées sur Euronext. D’autres indices sont également publiés : AEX (Amsterdam), BEL-20 (Bruxelles), CAC 40 (Paris), PSI-20 (Lisbonne)… Environ 1 259 sociétés sont cotées sur ce marché boursier. Les marchés de NYSE Euronext enregistrent une valeur moyenne d’échanges de 102,7 milliards d’euros, soit 157 milliards de dollars par jour (valeur donnée au 30 juin 2008), ce qui représente plus d’un tiers des échanges mondiaux sur les marchés. NYSE Euronext fait partie de l’indice S&P 500 et est le seul opérateur boursier appartenant à l’indice S&P 100.

cac40La Bourse de Paris fonctionne sur le même principe que les autres bourses européennes. Celle-ci est ouverte tous les jours entre 09h00 et 17h40, elle est régie par l’autorité des marchés financiers (AMF) à travers trois systèmes de capitalisation : la capitalisation boursière supérieure à 1 milliard d’euros, celle comprise entre 150 millions et 1 milliard d’euros et celle inférieure à 150 millions d’euros.

Depuis l’entrée en vigueur en France de la directive européenne sur les marchés d’instruments financiers (MIF) en date du 1er novembre 2007, les actions peuvent être cotées sur les bourses nationales comme sur d’autres plateformes de négociation. Une banque peut ainsi gérer sa propre plateforme de négociation.

Pour que le monde de la bourse ne soit plus un mystère pour vous, la bourse de Paris ou place de la bourse ouvre ses portes tous les jours au public. Des visites guidées vous sont offertes pour découvrir l’intérieur du Palais Brongniart ainsi que son fonctionnement.


ABC bourse : comment bien démarrer en bourse ?

ABC bourse : comment bien démarrer en bourse ?

Se lancer et investir en bourse n’est pas une chose facile, voila l’abc bourse : tout ce que vous devez savoir pour investir le marché boursier.

Étape 1 : Déterminez un budget

Contrairement aux idées reçues, vous pouvez démarrer avec une somme minimale de 600€, ce qui vous permettra d’acheter un titre ou une seule action. Sachez que plus d’argent vous investirez, plus vous aurez de chances de faire des plus-values. Mais pour un début, il est judicieux de commencer petit. Une fois que vous aurez compris les ficelles du métier alors vous pourrez vous risquer à investir davantage. Si au contraire, vous souhaitez investir sérieusement en bourse, commencez par des sommes plus conséquentes d’un montant de 7000 à 15 000€.

Généralement, les sommes investies ne doivent pas mettre en péril votre situation financière car lorsqu’une somme est mise en bourse, elle est souvent considérée comme perdue. C’est un principe de base que vous devez avoir à l’esprit. Les fluctuations du marché sont si soudaines que du jour au lendemain vous risqueriez de tout perdre, tels sont les enjeux des placements boursiers.

Étape 2 : sur quels marchés se lancer ?

Il existe deux types de marchés en bourse. Le marché primaire où ont lieu toutes les transactions boursières : l’entreprise va vendre directement ses actions aux actionnaires. C’est sur le marché secondaire que les actionnaires revendront les actions créées par les sociétés. Le principe est le même que pour les marchés de la voiture neuve et d’occasion.

Le montant de la somme que vous serez prêt à investir dépendra aussi de la zone géographique du marché. En dessous de 600€, vous aurez peu de chance d’investir sur le Nasdaq par exemple. Le National Association of Securities Dealers Automated Quotations (NASDAQ) est le deuxième plus important marché d’actions aux États-Unis, en termes de volumes traités. Il se positionne derrière le New York Stock Exchange qui demeure le plus grand marché électronique d’actions du monde. L’indice NASDAQ ou NASDAQ, est l’indice boursier qui mesure la performance du marché.

Pour la plupart de ces marchés, il faut déterminer un intermédiaire qui achètera et revendra vos titres boursiers à votre place. Avec l’émergence d’internet, nombreux sont les sites qui ouvrent le monde de la bourse, autrefois fermé, au grand public.

Étape 3 : Comment acheter vos actions ?

Il est nécessaire de passer par un intermédiaire financier. Vous avez le choix entre une banque, ou un courtier ou broker. Pour ceux qui s’initient à la bourse et qui ont des petites sommes à investir (entre 150€ et 600€), il est plus simple de passer directement par l’intermédiaire de votre banque. Renseignez-vous auprès de votre institution financière, il se peut qu’elle fasse très bien l’affaire.

Pour les sommes plus importantes (à partir de 5000€), il est préférable de faire appel à un courtier classique, celui-ci vous demandera une mise de fond conséquente comprise entre 7600€ ou 15000€. Le courtier (broker en anglais) intervient sur les marchés organisés, il est chargé de mettre en relation les prêteurs et les emprunteurs, vous en l’occurrence. Pour les titres il agit sur le marché primaire en assurant la transaction, il agit également sur le marché secondaire en continuant de mettre en contact les différents intervenants.

À la différence du courtier, le trader appelé parfois golden-boy, est une personne spécialisée dans les transactions financières, il agit au nom des banques et des sociétés d’investissement. Son travail consiste en l’analyse du marché, il doit aussi savoir anticiper les fluctuations afin d’en tirer profit en réalisant des opérations de vente et d’achat des actions.

De nombreux sites internet de bourse ont commencé à fleurir sur la toile comme les sites des banques ou des courtiers traditionnels. Mais depuis quelques années, de nouvelles sociétés ont commencé à émerger, c’est le cas des Discount Broker. Elles offrent l’opportunité à tout ceux qui ont un intérêt pour la banque de gérer en direct leur propre compte. Les discount broker n’exigent pas un investissement important, une somme comprise entre 700 à 2000€ suffit pour démarrer. Les frais de gestion et de transaction sont relativement faibles.


La bourse

c est quoi la bourseLa bourse représente un vaste marché mondial où des particuliers et des professionnels achètent et vendent des actions, c’est-à-dire des titres de propriété de sociétés cotées ou des obligations, des titres de créances. La bourse se définit comme un système d’interface électronique composé d’offreurs et de demandeurs de capitaux.

L’origine du nom « Bourse » est apparu au XIVème siècle, il provient d’une famille originaire de Bruges en Belgique, les Van der Beurse. Leur maison servait aux réunions des négociants. Il faudra attendre le XVIème siècle pour que la Bourse française soit créée en France.

La bourse pour les débutants

Les Bourses sont considérées comme des lieux d’échange de produits financiers. Elles permettent aux entreprises de trouver de l’argent pour financer leurs projets par la vente d’actions ou d’obligations à des investisseurs souhaitant faire un placement.

Lorsqu’une entreprise est à la recherche de financement, elle peut soit demander un crédit à son institution financière : une démarche qui coûte cher et qui demande des garanties. Sinon l’entreprise peut se coter en bourse. Cela revient à acheter une portion de l’entreprise, une action, pour avoir une part des bénéfices. Un système simplifié par l’entreprise car le remboursement est directement lié aux bénéfices faits.

Mais il existe de nombreuses subtilités à ce système. En effet, la valeur de l’action dépendra de ce que l’investisseur est prêt à investir. La valeur peut donc assez vite se déconnecter de la valeur de l’entreprise. Tel est le principe de la bulle internet (entre 1998 et 2000) qui a vu l’explosion du nombre de start-ups consacrées à internet. Ces entreprises sans modèle d’affaire, ni réelle activité, ont décidé de se lancer sur Internet, « le nouveau média : la clé de la réussite ». Les investisseurs ont eux aussi investi dans ces entreprises qui ont vu le cours de leurs actions exploser. La valeur réelle de ces entreprises était très en dessous de leur valeur boursière, ce qui fait que les investisseurs n’ont pas pu dégager des bénéfices, ils ont été obligés de revendre leurs actions à des prix très bas. La bulle a fini par « éclater » à partir en mars 2000, sous forme d’un krach, s’étendant à l’ensemble des bourses, cette situation a engendré une récession économique dans ce secteur et dans l’économie en général.

Les perversions d’un système

– Le principe de « l’actionnaire roi » appliqué aux fonds de pension américains. Lorsqu’un actionnaire détient une part importante dans le capital de l’entreprise, il a un droit de regard sur les activités de l’entreprise, il peut exiger des rendements financiers importants qui peuvent se traduire par un plan social (licenciements massifs, délocalisation…) de façon à ce que le fond de pension dégage des bénéfices importants lors de la revente des actions. Si l’entreprise refuse, son cours d’actions peut s’écrouler.

Il existe d’autres perversions dans le système notamment dans la gestion des cours boursiers tel que le principe du « règlement différé » qui permet à un particulier ou à un investisseur d’acheter davantage de titres que ce que l’investisseur détient en espèces. Ce type d’opérations est aussi appelé opérations à découvert. L’investisseur pourra ainsi acheter 5 fois plus d’actions que ce qu’il n’a en espèces. Il est aussi possible de vendre des titres que l’on ne possède pas pour générer du bénéfice. Cette technique s’appelle la « Vente à Découvert (VAD) ».